3.06.2010

Bye-Bye google





The new blog is up and running on a server farm somewhere, it isn't perfect, but until I can get my own server up and running, it will just have to do.  It appears to work just dandy so far.  So, I think that I will just put up a link here for a week or two and then just go over and stop posting here.  I'll leave everything up here, as a archive of things past, but I have also moved the old posts over to the new place.

The only bummer is that I haven't been able to figure out how to bring all the comments over.  I have the most recent fifty over there, but that is it.  All of the comment will remain here so they won't be lost.

I am hoping that the folks who link to me will notice the change in venue.  Needless to say, I am going to send them the new address so that those of you who exhibit the poor time management skills necessary to take to time and read this screed  can find me again.

1 comment:

nina said...

VIOLENCES+VOL :

Ceci est une tentative de gros scandale public bien gênant et qui limite étonnement les pressions qu'on peut subir, tant j'ai dû mal à trouver un avocat malgré mes efforts, afin de régler ce problème de non respect de mes droits les plus élémentaires, ce que je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables des renseignements : je suis donc en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat - difficile à trouver pour un simple citoyen mais on insiste - pour mises sous surveillance illégales, lynchage numérique inspiré de bonnes vieilles méthodes qui ne déplairaient pas au ku klux klan, lynchage qui n'a mobilisé personne sur le web ou dans la presse, actes de violence et pressions à mon égard et plagiat, par une grosse pétasse, vulgaire et ridicule et qui passe à la télé, ” comme si de rien n'était ”, de mes petits textes web.

Quant a sarkozy, s'il n'aime pas le web, et s'il n'aime pas la rue qui sait, la preuve, très bien se défendre, qu'il la quitte !

PS- Bien évidemment, s'il s'agit de calomnies, et qu'en plus on trouve désagréable de se faire insulter, il ne faut surtout pas hésiter à porter plainte en retour. BLOG ETC - nina